Logo4.png

Les bienfaits de la détox

Green_veg.jpg Après des périodes de festivités, mais aussi au printemps et en automne, l'organisme a besoin d'une "pause" pour se régénérer.

--> Après les fêtes, les excès alimentaires ont mis à mal notre équilibre digestif, et on est alors plus vulnérable aux virus et autres bactéries qui ne manquent pas de croiser notre route. Les sempiternelles épidémies de gastro du mois de janvier sont là pour nous le confirmer.

--> Aux inter-saisons, le corps doit s'adapter aux changements de températures, d'alimentation, d'activités. Il est alors bon de l'aider à faire cette transition en lui ménageant un de "sas de décompression".

Je vous propose un programme détox d'une semaine, que vous pourrez par la suite adapter à volonté selon vos capacités et vos objectifs. Vous en ressentirez vite les bienfaits, notamment sur le tour de taille qui diminue rapidement, et vous serez dans de bonnes dispositions, physiques et psychologiques pour démarrer une nouvelle période.

Les objectifs de la détox:

- bien-être physique: on perd du poids, le tour de taille diminue rapidement, mais pas seulement. Les intestins, avec leur tissu lymphoïde, sont le siège de 80 % de l'immunité de l'organisme. Autant dire qu'il n'y a pas de bonne santé sans intestins en bon état.

- bien-être psychologique: les intestins sont également l'endroit où sont synthétisés les neurotransmetteurs qui agissent sur notre état psychologique: adrénaline, sérotonine, dopamine etc...

Lorsque le système digestif en général, et les intestins en particulier sont saturés par une alimentation trop abondante, trop riche et mal adaptée aux besoins, ils sont débordés par le travail de digestion et ne peuvent plus accomplir leurs autres missions.

La détox permet d'équilibrer leur travail, en diminuant quantitativement les apports, mais surtout en augmentant la qualité de ces apports, qui seront plus adaptés à nos besoins réels.

L'intérêt de la détox:

On l'a vu, l'intérêt est de se sentir mieux dans sont corps par la perte de poids, et dans sa tête grâce au travail facilité de l'intestin, tout en préparant le terrain immunitaire. Mais, en puisant dans ses réserves, l'organisme va également effectuer tout naturellement et en douceur un nettoyage profond. En effet, les toxines et les métaux lourds, consommés quotidiennement, sont stockés dans les adipocytes, autrement dit dans les cellules graisseuses. Lorsque l'on fait une détox, et que l'on force ainsi son corps à puiser dans ses réserves, il va se défaire de ces toxines accumulées et les libérer dans la circulation sanguine pour mieux les évacuer. Détox signifie détoxination, en rapports à ces toxines accumulées, présentes dans l'alimentation, les médicaments, l'environnement. NAttention de ne pas confondre avec la désintoxication, qui fait plutôt référence à une addiction!

Les effets :

Lorsque le corps libère les toxines dans le sang, elles se remettent en circulation dans tout le corps, provoquant parfois des maux de tête très présents (je sais de quoi je parle, moi qui n'ai jamais mal à la tête, pendant les détox je n'y coupe pas). Pour aider l'organisme à évacuer ces indésirables, il faut boire beaucoup (eau, infusions, jus de fruits et de légumes maison), et bouger. Les toxines seront ainsi évacuées par l'urine, mais aussi via la transpiration, c'est la raison pour laquelle il faut garder une activité physique régulière, ne serait-ce qu'en marchant tous les jours. En cas de maux de tête qui ne disparaissent pas à l'activité physique ou avec de l'eau, ou en cas d'insomnies pendant la cure hydrique (voir plus loin), rompez la détox, et revenez à votre alimentation habituelle. Votre corps a certainement besoin d'évacuer beaucoup de toxines, et la détox devra se faire plus progressivement.

C'est parti, voilà le programme...

Ce que l'on enlève de l'alimentation pendant une semaine:

- tous les sucres, sauf ceux naturellement présents dans les fruits. Donc pas de miel, pas de biscuits ni gâteaux, pas de desserts sucrés (les compotes doivent être achetées "sans sucre ajouté" uniquement, ou mieux, faites maison sans ajout de sucre), et plus de chocolat!

- les protéines animales. Donc pas de viande ( le jambon, c'est de la viande aussi, je précise étant donné ce que j'entends parfois en consultation!), pas de poisson, pas d'oeufs (même dans les préparations: pas de quiches, tartes, gâteaux etc..), pas de fromage.

- les laitages: qui font aussi partie des protéines animales, mais que je classe volontairement à part. Donc plus de yaourts, plus de crème fraîche, de beurre, de fromages, de flan, de crèmes glacées etc...

 - le thé noir et le café, ( le thé vert est au contraire bénéfique).

-  bien évidemment, on ne fume pas, du tout! C'est le bon moment d'arrêter pour de vrai!

Alors ça a l'air barbare, toutes ces interdictions, et on se dit tout naturellement qu'on ne peut pas se passer de ..son café le matin, ou de sa rangée de carreaux de chocolats devant la télé etc... Mais sachez qu'en ce qui concerne le sucre, il agit comme une drogue, puisqu'il se fixe sur les récepteurs opioïdes du cerveau (les récepteurs morphiniques, ceux qui sont sollicités par les drogues). Il est donc tout à fait normal d'être accro. De se sentir incapable d'arrêter, que c'est lui qui vous appelle! Toutefois, tout comme des drogues, on peut se sevrer du sucre (finalement notre détox est AUSSI une désintox'!). Il est possible de ressentir les symptômes d'un sevrage: envies, mauvaise humeur, légère dépression, tension générale etc... Mais ces symptômes s'estompent rapidement, en deux ou trois jours. A la fin de la semaine de détox, vous verrez que vous n'aurez finalement plus tant envie de sucre, et que vous pouvez tout à fait vous passer de dessert, ou que le chocolat reste au placard. Mes patients ont toujours été surpris de cette reprise de pouvoir face au sucre. Vous pouvez y arriver!

Pour les autres aliments, comme le café, ou le fromage, il n'y a pas d'addiction, donc vous pouvez basculer sur l'infusion le matin sans ressentir de symptômes de sevrage. Peut être une légère frustration passagère, mais qui sera vite contre-balancée par les bienfaits vite ressentis de votre courageux programme de détox!

Ce que l'on peut manger:Le__gumineuses.jpg

- des fruits et légumes sous toutes leurs formes: crus, cuits, en compotes, en jus (faites vous offrir un extracteur de jus, l'allié de votre santé!), en soupes, salades, en gratins, en purée et j'en oublie certainement. Prenez-les frais, de saison, qui n'ont pas parcouru la moitié de la planète pour arriver jusqu'à vous, et BIOS! (ou trempés dans de l'eau toute la nuit pour ôter les résidus de pesticides si vous n'avez pas de produits bios).

- des légumineuses: lentilles (vertes, blondes, brunes, corail), pois chiches (pour faire du délicieux hoummous par exemple),  haricots secs de toutes les couleurs (blancs, noirs, rouges), pois cassés (délicieux en soupe), fèves etc...

- des céréales: complètes c'est mieux, ou demi-complètes si vous n'avez que l'habitude des céréales raffinées (blanches): riz, quinoa, maïs millet, sarrasin pour les personnes qui ne consomment pas de gluten. Toutes les céréales pour les autres. J'ajoute la pomme de terre, qui n'est ni un légume, ni une légumineuse, ni une céréale, mais qui est tout à fait intéressante et autorisée.

- des laits végétaux: riz, amandes, noisettes, châtaignes etc...

- des huiles oméga trois: lin, cameline, colza, sésame, noix qui, loin de vous faire stocker du gras, participent et favorisent le nettoyage de l'organisme par leurs nombreuses propriétés vitales.

 

Programme et exemples de repas du jour 1 à 5:

Le matin, à jeun, pressez un demi-citron dans un verre d'eau (à température ambiante ou tiède, selon ce que vous préférez). Puis attendez une demie-heure avant de prendre le petit déjeuner.

Petits déjeuners: compotes, fruits de saison (bananes, kiwi, clémentines, oranges), flocons de riz (ou d'avoine si vous consommez du gluten) chauffés dans du lait végétal (lait d'amande, de noisette, de riz, de châtaignes...) façon porridge ,  tartines de pain ou galettes de maïs ou pain des Fleurs (en magasins bios) (avec ou sans gluten) tartinés de purées de sésame, de noisettes ou d'amande, (riches en omégas 3). Avec comme boisson une infusion de votre choix, un thé vert bio, une chicorée, il existe également des mélanges de céréales lyophilisés en magasin bios qui s'approchent du goût du café. A tester...

Dans la matinée: vous pouvez consommer des fruits crus ou en compote, boire une infusion ou deux, ou des jus de fruits et/ou légumes maison. Pas facile pour ceux qui sont au travail, je sais, mais sachez qu'avec un extracteur de jus, les vitamines se conservent plus longtemps que dans un jus extrait à la centrifugeuse (la centrifugeuse, en tournant très vite, apporte beaucoup d'oxygène à la préparation, et l'oxygène..oxyde les vitamines). Vous pouvez donc en préparer un le matin, le mettre dans un thermos, et le boire dans la matinée. Quel bonheur d'avoir un jus maison au travail!

Repas de midi:

Salades composées, soupes, légumes cuits avec un accompagnement de féculents (céréales ou pommes de terre), tartines de houmous sur galettes sans gluten. L'idée est de respecter les aliments autorisés, en revanche, je ne donne pas d'indication de quantité: les légumes sont pleins d'eau, vous verrez que vous ne mangerez pas tant que ça, et que vous arriverez rapidement à satiété.

En dessert: compotes, ou rien! Pas de fruits crus après le repas, ils ne sont pas digestes. Vous pouvez en consommer 1/2 heure avant le repas, ou deux heures après. Vous constaterez que peut-être vous n'avez même plus envie de dessert, et que vous ne mourez pas de faim dans la journée.

En collation l'après midi:

Toujours des fruits, crus, cuits ou en jus. Vous pouvez manger quelques noix, amandes ou autres oléagineux, si la faim se  fait sentir un peu trop lourdement.

Pensez à bien boire tout au long de la journée, pour écarter les sensations de faim, et drainer les toxines vers les reins.

Repas du soir:

La soupe, chaude l'hiver, fraîche l'été, est une incontournable: eau, vitamines, minéraux, tout y est!

Faites-vous une poêlée de légumes de saison, ou un gratin (en remplaçant la crème fraîche par des crèmes végétales de riz, d'avoine ou de coco, qui donnera un goût exotique), avec un féculent. Servez-vous bien, et re-servez-vous si besoin.

Mangez dans le calme, en conscience, en appréciant les saveurs, en mâchant lentement.

 

A l'aube du 6ème jour, et jusqu'au 7ème:

Vous êtes normalement chez vous, sans travail, pour le week end, sans repas de famille ni sorties (quoi que ce soit gérable, mais plus difficile; il faudra faire preuve d'une volonté sans faille!)

Cette journée est dédiée à la cure hydrique: vous ne consommerez désormais que de l'eau, des infusions, des jus (légumes, fruits et fruits et légumes mélangés, selon vos goûts et vos envies), et des bouillons.

Vous boirez chaque heure, et alternativement, un grand verre d'eau (ou une tasse d'infusion si vous préférez boire chaud), et un jus (fruits et/ou légumes) ou un bouillon.

8 heures: un grand verre d'eau

9 heures: un jus de fruits et/ou légumes

10 heures: une infusion

11 heures: un jus

midi: un verre d'eau, ou une infusion

13 heures: un jus de fruits et/ou légumes ou un bouillon (légumes coupés en dés et cuits dans de l'eau. Vous ne buvez que l'eau, vous ne mangez pas les légumes pour aujourd'hui).

14 heures: un verre d'eau, ou une infusion. Etc ... jusqu'au coucher.

cure hydrique_1.jpg

 

Essayez d'avoir une activité physique douce ce jour-là, ça aidera l'organisme à évacuer.

Ces journées de cure hydrique, qui ne sont ni plus ni moins qu'un jeûne, devraient idéalement être passées à s'occuper de soi, rien que de soi. Mais avec les contraintes familiales, on ne peut pas forcément tout lâcher, et on fait comme on peut. Toujours est-il : soyez à l'écoute de vos besoins. Vous aurez peut être envie de dormir plus, vous aurez peut être plus froid qu'à l'accoutumée. Cocoonez, prenez des douches bien chaudes, (l'exfoliation du corps aide à l'évacuation des déchets, faites un hammam ou un sauna si cela vous est possible), couvrez-vous, sortez prendre l'air, lisez, méditez ou priez, ralentissez le rythme, tout en continuant à bien vous hydrater.

 

Après la détox:

Il est bon de revenir progressivement à votre alimentation habituelle en procédant par paliers. Les 8ème et 9ème jour, consommez à nouveau comme pendant la détox: fruits, légumes, féculents, céréales. Le lendemain, vous pourrez ajouter les matières animales, si vous en consommez.

Vous vous apercevrez que vous n'avez plus forcément envie des mêmes aliments qu'autrefois, que ce qui vous attirait avant ne vous donne plus envie désormais. C'est bon signe! Votre corps sait ce dont il a besoin, et vous arrivez mieux à le comprendre. Bravo pour vos efforts, vous serez récompensé par un fabuleux bien-être, physique et moral et, croyez-moi ou non, vous aurez hâte de retrouver cet état d'équilibre.

 

 

 

Partager